Les spécificités

Sportifs …vigilants vous serez !
Le sport amplifie toutes les contraintes quotidiennes.

Chaque pas crée une onde de choc par le contact du talon au sol.
Tel un véritable séisme, elle est transmise à toutes nos articulations, avec une force décroissante du talon au crâne.
Ce phénomène de « caisse de résonance » explique toutes les pathologies qui en découlent telles que les douleurs articulaires, musculaires et osseuses.
Alors les amis, soyez attentifs à votre corps.

La première chose à faire est de boire, boire et reboire … de l’eau bien sûr!
Votre corps est constitué à 60% d’eau, alors abusez-en!
Vos articulations sont de vrais coussins, amortissant toutes les contraintes notamment grâce à la synovie (capsule renfermant le liquide synovial qui permet le jeu des articulations en souplesse). De trop grandes pressions, à des intervalles rapprochés, peuvent provoquer une arthrose prématurée : celle-ci est toujours douloureuse et force souvent à l’arrêt de l’activité physique. Et malheureusement les traitements actuels performants ne sont réalisés que par chirurgie ou curetage articulaire.

Vos muscles et ligaments sont quant à eux de véritables élastiques, plus ou moins étirables selon les personnes : la nature est parfois dure et se montre peu généreuse ! ) se nourrissant directement d’eau et d’oxygène, j’insiste sur ces derniers.
Tous les sportifs vous le diront, l’eau est absolument indispensable à vos muscles et constitue même le premier traitement de vos maux. Il serait dommage de se priver d’un tel médicament …

Mais n’oublions pas les échauffements et les étirements qui soulagent également nombre de pathologies.

Quant à vos os, les pauvres …vous faites environ 8777 pas par jour, pour une personne moyennement active, avec une onde de choc démultipliée en fonction de votre sport et du terrain sur lequel il est pratiqué.
Il n’est pas rare lorsque l’on pratique un sport voire même fréquent de développer des pathologies spécifiques (en dehors des accidents traumatiques comme les fractures) comme :

  • les périostites (inflammation du périoste, membrane entourant l’os)
  • la maladie de Sever (douleur inflammatoire du talon chez l’adolescent)
  • la maladie d’Osgood Shlatter(douleur au niveau du genou touchant le sportif adolescent)
  • les fractures de fatigues (débutent juste par une fêlure et une douleur ponctuelle lors de la pratique sportive et aboutissant inéluctablement vers la fracture dite « vraie» si le rythme est maintenu.

Mon conseil si vous vous classez dans la catégorie « sportif »
Quel que soit votre sport, pensez à demander l’avis de vos professionnels de santé: kinésithérapeute, ostéopathe, podologue.

En effet, ceux-ci détecteront, si vous en avez, les facteurs à risques entraînant l’apparition de ces pathologies. Ils ne se laisseront pas abuser par les subterfuges que votre corps mettra en place pour remédier à certaines carences.
Ainsi, une mauvaise posture est le plus souvent cachée par le biais d’une adaptation très habile de votre corps qui vous donnera l’illusion d’être l’heureux propriétaire d’un corps sain.
Croyez-en notre expérience, une consultation vous en apprendra beaucoup sur vous et le mode de fonctionnement de votre corps. Il vous permettra aussi d’aller plus loin dans vos projets sportifs et de vous montrer plus ambitieux.
Prenez soin de vous, votre corps vous le rendra !

Mélanie AUDIER
Podologue du sport



Mis à jour le 30/10/2017